•  

    LA CGT CAMAIEU

     

     

     

    S’enrichir sur le dos des salariés

     

     

     

     

    Monsieur Jean François Duprez ancien président directeur général de l’enseigne CAMAIEU leader du pret-a-porter de vente de vêtement féminin a touché la somme de 23,1 millions d’euros au titre de la vente de ses stocks-options pour l’année 2008 ( source magazine capital novembre 2009).

     

    Faisant de lui, le dirigeant le mieux rémunéré de France pour l’année 2008, ce qui paraît disproportionné par rapport au chiffre d’affaire de CAMAIEU pour l’année 2008 ( 709 millions d’euros), battant ainsi des dirigeants d’entreprise dont les chiffres d’affaires représente des milliards d’euros ( Alstom, Suez, total, l’Oréal, ect…).

     

    L’entreprise CAMAIEU a versé à la société de Monsieur Jean François Duprez au  titre de prestations de services, la somme de 100 000 euros pour l’année 2008 ( JD Développement, source Internet) .

     

    Quant aux salariés de CAMAIEU, ils n’ont bénéficier que d’une augmentation de 1% sur leur salaire en 2009  accordé par la direction et dont l’accord a était signé par l’UPAE, mis en place par la Direction en 2003 lors des élections professionnelles, ainsi que des remises de trophées ridicules lors de certains événements pour certains d’entrent eux.

     

    Plus que jamais nos revendications sont légitime, la CGT réclame une augmentation de 150 euros net pour tous les salariés ainsi qu’une prime de fin d’année de 300 euros (magasins, entrepôt, bureaux).

     

    Lors des prochaines élections professionnelles en 2010 du comité d’entreprise et des délégués du personnel, vous pourrez faire valoir votre mécontentement en votant pour la CGT première organisation syndicale de France.

     

     

     

     

    Contact et informations ; le blog CGT sur Google ( la cgt camaïeu)

    Thierry Siwik : 03 20 99 58 71 ou 06 63 64 25 57

                           


  • <o:p></o:p>

     

     

    CGT - CFDT - FO

    CAMAIEU<o:p></o:p>

    Notre président directeur général qui démissionne<o:p></o:p>

    Des déclarations non conforme<o:p></o:p>

    Quelle coïncidence ?   <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Des Economies Réalisées sur le dos des travailleurs handicapés, au profit de qui ? Devinez…<o:p></o:p>

    Les organisations syndicales CGT, CFDT et FO ont rencontrés Monsieur Richard Maurice Président Directeur Général pour lui faire part du comportement et des déclarations non conforme de notre direction vis - à - vis de L’AGEFIPH depuis de nombreuses années, quelques jours après, nous apprenions qu’il à démissionné. <o:p></o:p>

    Les  établissements de 20 salariés et plus sont tenus d’employé des travailleurs handicapés dans la proportion de 6 % de leur effectif.

    L’employeur qui ne remplit pas son obligation d’emploi de travailleurs handicapés doit verser une contribution à l’AGEFIPH.

    Les  sommes versés à l’AGEFIPH par notre société dans le cadre de leur contribution ne sont pas conforme aux dispositions prévues par les lois du 10 juillet 1987 et du 11 février 2005.

    Le calcul employé par notre direction est erroné (500 fois le SMIC  horaire par unité manquante).

    Nous rappelons que CAMAIEU est une Unité Economique et Sociale, tant le Tribunal d’Instance  que la direction a saisi,  ainsi que la Direction Départementale du travail et de l’Emploi l’ont à plusieurs reprises, confirmé.<o:p></o:p>

    L’entreprise s’entête à ne tenir compte que de l’effectif du siège malgré nos nombreux rappels à l’ordre, nous vous citons des exemples de ces trois dernière années (nombre d’unités déclaré par CAMAIEU).

    Chiffres :

    2007 = 20 salariés handicapés<o:p></o:p>

    2006 = 16 salariés handicapés<o:p></o:p>

    2005 = 20 salariés handicapés<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Les déclarations réelle que CAMAIEU  auraient dû au minimum déclarer (6 % de l’effectifs temps plein, magasins et siège).<o:p></o:p>

    2007 = 2 325,21 salariés = 139,51 salariés handicapés<o:p></o:p>

    2006 = 2 128,81 salariés = 127,72 salariés handicapés<o:p></o:p>

    2005 = 2 045.51 salariés = 122,73 salariés handicapés<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Compte tenu du nombre d’unités manquantes les contributions avec pénalités à raison de 1500 fois le SMIC horaire par unité manquantes le tout majoré de 25 % (calcul réalisé selon les chiffres de la direction)

    2007 = 1,8912457 million d’euros<o:p></o:p>

    2006 = 1,7323582 million d’euros<o:p></o:p>

    2005 = 1,5467285 million d’euros<o:p></o:p>

    Total plus de 5,1703324 million d’euros<o:p></o:p>

    Pourtant depuis plusieurs années les représentants du personnel CGT, CFDT et FO sont intervenus dans toutes les instances auprès de la direction (CE, DP, CHSCT).<o:p></o:p>

    La réponse du Président du comité d’entreprise par délégation de pouvoir Monsieur Daniel G...... a été la suivante : « ce n’est pas le point de vue de la direction », voir  Compte rendus du comité d’entreprise du jeudi 20 mars 2008, page 5, point 6.

    Les chiffres des effectifs dans ce tract sont consultable sur internet (ex: boursorama ou le site CAMAIEU )

     <o:p></o:p>

    Nous nous voyons dans l’obligation de saisir la Direction Départementale du travail et de l’emploi ainsi que l’AGEFIPH  et d’en informé l’ensemble des médias.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique