• CAMAIEU

    CGT   CFDT   FO

    Mobilisons-nous pour les salaires

    Les salariés du siége de Roubaix se sont mobiliser le mardi 26 octobre 2010 et le vendredi 03 décembre 2010, la Direction reste sourd aux revendications des salariés de CAMAIEU, au seul motif que ces revendications doivent se négocier au mois d’avril, lors des négociations annuelles obligatoires ( 2008 et 2009, 1°/°d’augmentation des salaires collective, signer par le syndicat maison, l’UPAE)  .

    Malgré les richesses engendrées par CAMAIEU, le pouvoir d’achat des salariés continuent de baisser d’années en années, la première des revendications est donc légitime, nous réclamons une augmentation de 150 euros net mensuelle pour tous les salariés quel que soient leurs statuts (siége et magasins).

    La direction et ces actionnaires continuent de s’enrichir sur le dos des salariés, nous vous citons quelques exemples :

    -         2007 : 260 millions d’euros  de dividendes aux actionnaires

    -         2008 : 50 millions d’euros de dividendes aux actionnaires

    -         2008 : 23,1 millions d’euros pour Monsieur Jean François Duprez au titre de la vente de ses stocks 

              options ( ancien Président du Directoire)

    -         2009 : 50 millions d’euros de dividendes aux actionnaires

    -         2010 : 50 millions d’euros de dividendes ( prévisionnel)

    -         100 000 euros verser par an à la société de Monsieur Jean François Duprez au titre de prestations de services (JD développement)

    -         22867 euros par an, alloué aux membres du conseil de surveillance

    -         des voitures de luxes de fonction pour le comité de direction

    -         retraites supplémentaires par capitalisation pour nos dirigeants

    comme vous pouvez le constater, nos dirigeants et nos actionnaires défendent bien leurs intérêts aux détriments des salariés de CAMAIEU, sans compté pour nos dirigeants d’énormes salaires en comparaisons avec les nôtres.

    nous sollicitons d’un entretien, Monsieur Thierry jaugeas, Président du Directoire, afin d’apporter des réponses à toutes ces revendications, sans réponse rapide de notre Président, sa responsabilité de chef d’entreprise sera engager, et nous nous verrions dans l’obligation de mobiliser tous les salariés de CAMAIEU

    Nos structures syndicales et des centaines de délégués et militants syndicaux, nous soutiennent et nous aiderons.

    Tous les salariés de CAMAIEU doivent se préparer à un éventuel conflit ( siége et magasins).


  • La  CGT

     <o:p></o:p>

    Des Salaires de Misère

     <o:p></o:p>

    Nous avons tous constatés une baisse importante de notre pouvoir d’achat (nouvelle taxes, augmentations diverses, carburants, alimentation, EDF, GDF, ect…).<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Les salariés de CAMAIEU le vivent au quotidien et savent qu’ils n’ont rien à attendre de la politique du gouvernement, alors qu’en même temps les cadeaux aux plus riches continuent.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Mais la direction et les actionnaires en sont tout autant responsables, alors que le chiffre d’affaire de CAMAIEU était de 648 millions d’euros environ pour l’année 2007  et que les actionnaires se sont attribué plus de 260 millions d’euros de dividendes.

     <o:p></o:p>

    La direction à attribuer en 2008 une augmentation collective de 2,5 °/°, alors que le SMIC en 2008 a augmenté de 3,3 °/° et l’indice des prix a était de 3,6 °/°.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Il est temps de redistribuer les profits de manière équitable.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Nous réclamons une augmentation collective de 150 euros net par mois pour tous les salariés (magasins, entrepôt, centrale).<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    La crise ne servira pas d’excuse à la direction ainsi qu’a nos actionnaires.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Tous ensembles unis et solidaires pour voir aboutir nos revendications.

    Information des résultats dans la presse et sur boursorama

     <o:p></o:p>

     <o:p></o:p>





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique