• Une Stratégie d'entreprise qui pénalise les salariés et nos clientes

     

     

    Une Stratégie d’entreprise qui pénalise les salariés et nos clientes

    Lors de l’entrevue du 27 septembre 2012 avec la Direction, l’intersyndicale CGT, FO à défendu les revendications légitimes des salariés et débattu sur les problèmes que rencontrent au quotidien les salariés des magasins et du siège de ROUBAIX.

    Les salaires et les primes

    Sur les salaires et les primes et malgré des argumentations précises et développés, plus de 540 millions d’euros de dividendes distribués aux actionnaires depuis 6 ans (plus que la majorité des multinationales) un chiffre constant de 821 millions d’euros et un résultat opérationnel de 110 millions d’euros en 2011, la Direction fait la sourde oreille et nous renvoient au négociation annuelle obligatoire de 2013.

     A travers des communiqués, la Direction veut tromper les salariés en parlant d’un ratio de frais de personnel groupe de plus de 16%, pour l’intersyndicale, il faut prendre en compte la masse salariale France ainsi que certain éléments (exemple : les redevances des masters franchises) une masse salariale qui est inférieur à la plupart de nos concurrents directs.

    Mais les chiffres les plus parlants est incontestables se trouvent sur nos fiches de paient, elles ne mentent pas !

    Les négociations annuelles ainsi que les accords d’entreprises, tous signer par l’UPAE depuis plusieurs années non pas permis de maintenir et d’augmenter le pouvoir d’achat des salariés de CAMAIEU (employés, cadres, agents de maitrises) sachant qu’ils sont signer par le syndicat maison l’UPAE sans réelle négociation et aucune consultation et ayant pour conséquences de baisser le pouvoir d’achat des salariés (suppression de la PPI pour le personnel des magasins, aucune prime d’intéressement pour le personnel du siège et très peu dans pour le personnel des magasins, etc.….).

    Sur les baisses d’effectifs, l’emploi, la précarité et la dégradation des conditions de travail

    Nous avons fait constater auprès de la Direction, une baisse importante des effectifs de 2009 à 2011 principalement dans nos magasins (chiffre à l’appui) en 2009, l’effectif était de 4200 salariés (CDI et CDD), en 2012 il est de 4100 salariés, alors que 130 magasins en FRANCE ont était ouverts, chercher l’erreur !

    Sur l’emploi et la précarité, c’est une augmentation de plus de 200 intérimaires en équivalents temps plein sur 3 ans, l’emploi doit être une priorité !

    Quand à la dégradation des conditions de travail et compte tenu des propos tenus par la Direction, elle ne semble pas être une priorité.

    La gestion de l’entreprise par notre Direction est plus qu’inquiétante et commence à avoir des incidences négatives sur nos clientes et l’image de notre entreprise.

    La direction ayant refusé toutes propositions de l’intersyndicale, nous nous voyons dans l’obligation d’engager de nouvelles actions et nous invitons tous les salariés de CAMAIEU à rentrer en résistance face à une Direction qui les méprisent.        


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :