• Une Cure d\'Austérité chez camaieu

    Une Cure d’Austérité chez CAMAIEU International !

    Le changement c’est maintenant : Oui, mais pour le MEDEF ! 30 milliards de cadeaux et 50 milliards à récupérer sur le dos de Monsieur et Madame tout le monde ! Et vous allez vite vous apercevoir des conséquences sur votre vie de tous les jours.

    Malgré les différends gouvernements qui se succèdent, le choix, c’est de continuer les politiques d’austérités qui nous conduisent à l’échec.

    Le point commun avec CAMAIEU International, malgré des changements de dirigeants (exemple : présidente du directoire ou directrice des ressources humaines), rien ne change ou presque pour les salariés de CAMAIEU International, si, ils doivent travailler plus sans aucune augmentation de salaire décente.

    Les propositions de la Direction dans l’accord relatif à la négociation annuelle obligatoire 2014 en est une preuve, les 1,2% d’augmentation collective des salaires de base des employés à peine 15 euros par mois ou l’enveloppe de 1% accordé aux augmentations individuelles des agents de maitrises ou cadres (résultat : une majorité de ses salariés ne seront pas augmentés) ne changeront rien à leurs pouvoir d’achat.

    Malgré une demande de réouverture de la négociation annuelle obligatoire 2014 par courrier du 11 avril 2014 auprès de notre Présidente du Directoire, celle-ci refuse la réouverture des négociations, nous tenons à lui rappeler que au titre de l’année 2012, les actionnaires se sont attribuer plus de 74 millions d’euros de dividendes au lieu des 48 millions d’euros habituel et malgré une baisse de chiffre d’affaire de – 3,3%, soit plus de 650 millions d’euros depuis plusieurs années.

    Mais la direction et ses actionnaires ne sont pas les seules responsables de la baisse du pouvoir d’achat des salariés de CAMAIEU, leur complice, l’UPAE qui se contente de signer tous les accords d’entreprise qui sont proposer par la direction et sans consultation des salariés, ont leurs part de responsabilités ainsi que les salariés qui ont votés pour ce pseudo syndicat et l’autre syndicat qui refuse d’établir des droits d’oppositions et qui aurait permis d’empêcher, pour exemples : la suppression de la PPI pour le personnel des magasins ou la mise en place des semaines à 0 heures pour les temps partiels (CGT, FO plus CFDT : majoritaire à 55%), pourtant l’union fait la force !

    Aujourd’hui beaucoup de salariés de la REDOUTE, regrettent que certaines organisations syndicales ne soient pas majoritaire dans leur entreprise car ils ont étaient trahis par d’autres organisations syndicales, mais il n’est pas trop tard chez CAMAIEU International, les élections professionnelles sont en 2015.

    Oui, Madame la Présidente du Directoire, l’intersyndicale CGT, FO va prendre ses responsabilités, en faisant appel à la mobilisation des salariés mais aussi dans l’organisation d’actions dont le seul objectif et d’obtenir et d’être entendus par la direction et de ses actionnaires sur les revendications des salariés.