• NOS FAMILLES VALENT PLUS QUE LEURS PROFITS

    NOS FAMILLES VALENT PLUS QUE LEURS PROFITS<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les salariés du commerce et des services ont droit à une vie en dehors du travail et un  salaire décent.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Alors que les profits chez CAMAIEU n’ont jamais était aussi fort, la  Direction avec la complicité de leur syndicat l’UPAE suite a la négociation annuelle obligatoire factice vient d’accordé une augmentation de salaire de 2°/° pour les employés, cadres et agents de maîtrises, ce qui est ridicule en comparaison des dividendes qui vont être attribués aux actionnaires et de l’augmentation des salaires des membres du comité de direction ( 33 millions d’euros de dividendes en 2005 ce qui représente 2200 ans de salaires au SMIC).<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La Direction  à aussi décider D’augmenté le nombres d’heures du samedi travailler à l’entrepôt ( de 5h à 12h40 au lieu de 5h à 10h15).<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    La Direction à le projet à moyen therme de nous faire travaillés tous les samedis et ceci sans contre partie et sans tenir compte des sacrifices que vont devoir subir les salariés de l’entrepôt.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Le Medef et le Gouvernement actuel à le projet d’ouvertures des magasins tous les dimanches ce qui aura une incidence sur la vie familial de tous les salariés.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ensemble, refusons de travailler le samedi et le dimanche, la santé et la vie de famille ne s’achètent pas.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les employeurs ont une belle vie après le travail et non pas de soucis de fin de mois difficile ni de garde d’enfants.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Ne les laissons pas détruire les nôtres

    Les Chiffres indiqués dans ce tract sont consultable sur internet

    Le syndicat de la Direction L’UPAE et la CFTC viennent de signés l’accord sans consultation des salariés, alors que d’autres solutions étaient envisageables pour le travail du samedi.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>