• Les salariés sont la richesse de CAMAIEU

     

    Les Salariés sont la richesse de CAMAIEU

    Monsieur le Président du Directoire, Non les actionnaires ne font pas la richesse d’une entreprise se sont les salariés qui par le travail et leur professionnalisme crée cette richesse, nous tenons à vous rappeler que la participation est une obligation légale, mais ou sont nos primes d’intéressement ! Pourtant comme vous le rappeler, nous sommes le leader du prêt à porter féminin.  

    Pourquoi, malgré une clôturation des résultats de l’entreprise à fin mars, la direction à refuser de transmettre les résultats de l’entreprise ainsi que les dividendes attribuer aux actionnaires pour l’année 2012, 2013 lors de la réunion du  comité d’entreprise du mois de juin, pourquoi reporter ses informations au mois d’aout sachant que la plupart des membres du comité d’entreprise sont en vacances, la Direction aurait t’elle des choses à cachée ? Combien de millions d’euros se sont pris une fois de plus nos actionnaires ?

    Pourquoi, la direction qui prétend renouer le dialogue social avec les organisations syndicales refuse de tenir compte des demandes et propositions sur le dialogue social et sur le droit syndical dans l’entreprise et organise des réunions sur des accords paritaires pendant que des délégués syndicaux sont en formation syndicale (délai de prévenance d’un mois).

    Non, Monsieur le Président du Directoire, nous n’avons pas la même perception du dialogue social et du partage des richesses !

    Les salariés de CAMAIEU sont solidaires et généreux

    Nous remercions les salariés de CAMAIEU pour la quête de solidarité pour les victimes du BANGLADESH et leurs familles, la somme de 230,75 euros à était remise aux ONG, organisateurs de l’action du 11 juin devant le magasin Caumartin en présence de la CGT et de la fédération du commerce et des services de la CFDT, cette somme servira à faire vivre 8 familles pendant un mois.

    Malgré plusieurs tentatives de dialogue des ONG auprès de la Direction sans grand succès, il à fallu une action pour être entendus, malgré plusieurs propos contradictoire de la Direction auprès des médias, la Direction à pris enfin ses responsabilités et à  pris l’engagement de signé l’accord sur la sécurisation des usines au BANGLADESH et d’indemniser les victimes et leurs familles et nous nous en félicitons.

    Monsieur le Président du Directoire, l’urgence d’un changement de CAP est nécessaire, afin de pérenniser l’emploi et le pouvoir d’achat des salariés de CAMAIEU.