• Baisse de la Participation, Hausse des Dividendes

    Une Participation en baisse pour les salariés !

    Une hausse des dividendes pour les actionnaires !

    Malgré une augmentation du chiffre d’affaire (1,3 milliards d’euros), la participation baisse depuis plusieurs années (2014 = 1,15 mois de salaire net, 2013 = 1,5 mois de salaire net, 2012 = 2 mois de salaires nets), alors que les dividendes sont en hausses, les actionnaires se sont attribués 80 millions d’euros pour l’année 2013 2014, plus que les années précédentes (environ 730 millions d’euros depuis plusieurs années, plus que la plupart des multi nationales).

    L’entreprise CAMAIEU international leader du prêt à porter féminin, va bénéficier de 6,6 millions d’euros au titre du Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi et sans aucune contrepartie ou d’obligation d’embauche (nos impôts).

    Nous tenons à rappeler à nos actionnaires et dirigeants que le recours au travail temporaire en 2013 représente environ  400 équivalents temps pleins et que l’entreprise à déjà bénéficier de 20 millions d’euros de francs d’aide publique en 2013 et n’avait pas tenu ses engagements concernant l’emplois, de plus le budget d’investissement ne cesse de baisser d’année en année (2012 : 34 millions d’euros, 2014 : 21,4 millions d’euros).

    L’expérience montre que la politique d’aide publique versés pour la plupart aux grandes entreprises dont le montant avoisine quelque 200 milliards d’euros chaque année, n’a jamais permis de réduire le niveau du chômage, elle a plus surement servi à alimenter les marges des entreprises et des dividendes versés aux actionnaires.

    Fier de notre Travail, mais pas de nos Salaires !

    Les salariés quand à eux, subissent une baisse importante de leurs pouvoir d’achat depuis plusieurs années, la baisse de la participation et les augmentations de salaires dérisoire en sont une preuve et ont demande aux salariés de travaillés plus !

    L a Direction et ses actionnaires ont fait le choix de faires des économies sur le dos des salariés, dans de telle circonstance, les motifs d’insatisfactions et les raisons d’exprimer notre mécontentement ne manque pas.

    Une intersyndicale CGT, FO qui ne se résigne pas !

    Nous avons interpellés l’administration, l’inspection du travail, certains élus sur plusieurs dossiers, car nous ne pouvons acceptés qu’une entreprise qui perçoit des aides publiques, continuent de distribuer pratiquement l’ensemble de ses bénéfices sous forme de dividendes aux actionnaires.

    CAMAIEU ne paie plus d’impôt sur les sociétés, pendant que les impôts des salariés continuent d’augmentés.